La machine a baisers

   

Kissinger est une application étonnante qui permet de transférer des baisers à distance grâce à une paire de robots et par l’intermédiaire de médias numériques interactifs. le système fournit une interface physique permettant la communication du baiser et facilitant ainsi une télé-présence humaine intime
Le baiser est un mode très important de communication humaine qui implique des lèvres se joignant pour exprimer des émotions positives et profondes comme l’affection, le respect, la salutation,  »adieu, la bonne chance, l’affection romantique ou le désir sexuel.
Sauf pour les gens qui embrassent superficiellement, il joue aussi un rôle biologique crucial pour sentir et goûter des phéromones de chacun et détecter ainsi une compatibilité…
Avec l’aide de la communication numérique et d’une technologie robotisée avancée, le système prend la forme d’une bouche artificielle qui fournit les propriétés convaincantes d’un baiser réel.
Kissenger permet trois modes d’interaction :
1. Télé-baiser d’humain à humain: le dispositif rapproche l’écart physique entre deux individus intimement connectés. Kissenger joue le rôle d’intermédiaire dans l’interaction du baiser en imitant et recréant le mouvement de lèvre des deux utilisateurs utilisant en temps réel des lèvres artificielles connectées digitalement.
2. Baiser d’humain à un robot : en permettant une relation intime avec un robot, une telle technologie fournit une nouvelle facilité pour des interactions plus proches et plus réalistes entre des gens et des robots. Dans ce scénario, un ensemble de lèvres artificielles est intégré dans un robot humanoïde.
3. Baiser d’humain à un personnage virtuel : fournit un lien entre les mondes virtuels et réels. Ici, les gens peuvent embrasser des personnages virtuels en jouant et recevoir des baisers physiques de leurs personnages virtuels préférés.
Contrairement à ce que l’on peut penser de prime abord ces essais technologiques de baisers virtuels ne sont pas l’oeuvre de doux illuminés.
Le docteur Hooman Samani est spécialisé dans la robotique et l’intelligence artificielle. Il effectue ses recherches dans le Centre MIGNON Keio-NUS qui est un laboratoire collaboratif entre l’Université nationale de Singapour (NUS) et l’Université Keio du Japon.
Son unité s’appelle Lovotics: love + robotics…
Lovotics centre ses recherches sur la relation entre les humains et les robots et offre de nouvelles possibilités d’exploration du concept de l’amour robotique.
Une somme considérable d’informations sur les émotions de l’être humain, tels que les expressions du visage, la voix, le geste sont analysées afin que le système affectif du robot puisse être modelé sur celui de l’être humain.
Lovotics veut donc créer une nouvelle génération de robots capables d’aimer et d’être aimé par les gens.
Va t il arriver à nous faire aimer les machines ?.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=v0uYb7AWKwY[/youtube]

 

Category: Incroyable
Tags: