Tu ne tueras point

   

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.
Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

Sortie dans les salles le 9 novembre 2016

Un film de Mel Gibson
Avec Andrew Garfield, Vince Vaughn, Teresa Palmer, Sam Worthington

QUELQUES MOTS DU RÉALISATEUR

Lorsque j’ai entendu parler de Desmond Doss, le premier objecteur de conscience à recevoir la Médaille d’honneur, la plus haute distinction militaire des États-Unis, j’ai été stupéfait par l’ampleur de son sacrifice. De la manière la plus pure et la plus altruiste qui soit, cet homme a risqué sa vie à maintes reprises pour sauver celle de ses camarades. Desmond était un homme ordinaire, mais il a accompli l’extraordinaire.

Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté et que tous les jeunes hommes se sont précipités pour s’enrôler, Desmond s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances religieuses et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme. Son refus d’infléchir ses convictions lui a valu d’être intensément persécuté, mais c’est uniquement armé de sa foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour devenir l’un des plus grands héros de tous les temps.

Desmond Doss était un être à part. Rares sont ceux qui seraient capables d’agir comme il l’a fait. L’humilité dont il a toujours fait preuve en évoquant ses actes héroïques témoigne de son immense force de caractère. Desmond a d’ailleurs toujours refusé que son histoire soit adaptée au cinéma, soutenant que les « vrais héros » étaient ceux qui avaient laissé leur vie sur le champ de bataille. Dans un paysage cinématographique dominé par des « super-héros » fictifs, j’ai pensé qu’il était temps de rendre hommage à ce héros tout à fait réel.

« Andrew Garfield incarne avec brio Desmond Doss, dont il a réussi à saisir l’essence. Les acteurs secondaires et l’équipe technique ont également fait un travail remarquable. Je suis reconnaissant à chacun d’entre eux pour leur contribution. Ce fut un honneur et un privilège de raconter cette histoire.

– Mel Gibson