Nuit Européenne des Musées

   

La septième édition de La Nuit européenne des musées aura lieu le samedi 14 mai 2011 et c’est un événement incontournable de la culture en Europe.
Créé en 2005 par le ministère de la Culture et de la Communication, cet événement de dimension européenne est devenu le rendez-vous des noctambules épris de culture.


La Nuit européenne des musées s’impose aujourd’hui comme un grand succés en mobilisant plus de 3200 musées dans les pays européens dont près de 1400 musées en France.
Elle est désormais un succès populaire incontestés avec 2 millions de visiteurs dans toute la France en 2010, et une participation de plus de 32% des 12-25 ans. Cette année encore, les musées à travers toute l’Europe ouvriront gratuitement leurs portes au public. Chaque visiteur pourra ainsi profiter d’un moment privilégié pour (re)découvrir ces musées dédiés aux beaux-arts, aux arts et traditions populaires, aux sciences et aux techniques et leurs collections. Le Conseil international des musées ( ICOM ) accorde, pour la première fois, son patronage officiel à La Nuit européenne des musées, rejoignant le Conseil de l’Europe et l’UNESCO.

Vivre le musée différemment

Au crépuscule, le musée devient un lieu de création, de partage et de découverte et invente ainsi une nouvelle médiation avec le public. Une nuit au cours de laquelle :
– les collections trouvent un nouvel écho grâce à la présence de médiateurs intervenant lors de parcours thématiques originaux : promenade littéraire au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, « Déambulation spatiale » (en partenariat avec le Centre national d’études spatiales) pour une lecture inédite des collections dans une sélection de musées partenaires, parcours poétique au musée départemental des Arts Asiatiques de Nice ;
– l’atmosphère nocturne et intimiste favorise un nouveau regard sur les œuvres : ouverture exceptionnelle des espaces et des expositions du Grand Palais (Monumenta, Anish Kapoor, Odilon Redon, prince du rêve) ;
– la lumière habille les façades pour magnifier l’architecture : projection monumentale de photographies de Philippe Plisson sur la citadelle de Villefranche-sur-Mer ;
– le musée part à la rencontre d’un public : jeux médiévaux en famille à la maison de l’Archéologie de Niederbronn-les-Bains (Alsace), visite contée pour enfants au musée d’art moderne de Céret ;
– le spectacle vivant et la création entrent en résonance avec les œuvres : danse contemporaine au LaM (musée d’art moderne et d’art contemporain de Villeneuve-d’Ascq), performance d’artistes danseurs-acrobates-plasticiens à la Citédes Sciences et de l’Industrie à Paris, visite théâtralisée au musée national de la Renaissance à Ecouen, orchestre de verre au musée d’Art et d’Histoire de Colombes, art vidéo au musée Rodin à Paris, bal costumé au musée de la Princerie à Verdun ;
– le dialogue entre les cultures s’initie : hommage aux cultures ultra-marines au musée du Quai Branly à Paris en lien avec « 2011, Année des Outre-Mer », « Cultures voisines » dans les musées de Lettonie, patrimoine local immatériel au musée basque de Guernika en Espagne.

Internet est le lieu privilégié ou  se partage et s’appréhende la réalité cosmopolite et résolument européenne de la Nuit. Présente sur les médias sociaux depuis 2008, la manifestation se place comme un acteur dynamique de l’événementiel numérique. Voici quelques points forts du dispositif 2011.

Un portail internet collaboratif

Cette année, le portail internet de La Nuit européenne des musées offre un espace en ligne unifié qui rassemble l’ensemble des flux qui traversent l’évènement. Cette source d’accès ergonomique et fiable aux programmes français et européens de la Nuit met à disposition des visiteurs des outils pour préparer leur soirée du samedi 14 mai 2011.
Outre les programmes des musées, de nombreux contenus et outils multimédias inédits permettent de partager l’esprit de la manifestation et de partir à la découverte des musées en amont du samedi 14 mai. Elaborés sur un mode collaboratif avec l’ensemble des institutions participantes, ces contenus publiés sur le portail Internet permettent d’entrer de façon différenciée dans les programmes des musées.

Les Visages de la Nuit

Cette opération donne la parole à tous ces professionnels qui font La Nuit européenne des musées à  travers l’Europe entière. De courtes interviews vidéo sont ainsi mises en ligne, mettant en valeur le parcours de chacun, leur vision de l’événement, …

Les Coulisses de la Nuit

Cinq reportages sont proposés aux internautes en amont de la Nuit, afin de dévoiler autrement certains musées participants.
Découvrez l’interview exclusive de Michael Lonsdale qui nous donne un avant-­goût de la programmation de la Maison de Balzac ( Paris 16e ) ou encore la visite très spéciale que le musée Adrien-­Dubouché ( Limoges ) offrira aux visiteurs le 14 mai.

Une œuvre, une histoire

Cette opération met en miroir une œuvre d’un musée participant avec l’histoire secréte, l’anecdote méconnue, la concernant. En lien avec le thème 2011 de l’ICOM « Musée et mémoire, les objets racontent votre histoire » l’ensemble de ces œuvres forme une mosaïque d’images qui permet d’entrer d’une autre façon dans la programmation des musées.

Une présence active à travers les différents réseaux sociaux

Toujours très présente en ligne, La Nuit européenne des musées 2011 poursuit ses échanges à travers différents réseaux sociaux. Astuces, conseils de programmation, coups de coeur, photos et vidéos sont au rendez-­vous sur le Blog de la Nuit, Facebook,Twitter, Dailymotion ou Flickr.
L’ensemble des contenus et outils de la Nuit en ligne sont accessibles à travers le portail internet de La Nuit européenne des musées www.nuitdesmusees.culture.fr/.

La Nuit Tweete

Lancée en 2010, cette opération propose aux musées et aux visiteurs de partager la mise en place de l’évènement et le déroulement de la Nuit le soir même du 14 mai à travers le mot-­clé #NDM11. Nouveauté cette année, le dispositif est étendu à l’ensemble des musées européens. Regroupés sur un site Internet dédié, les musées participants à l’opération « La Nuit Tweete » créent ainsi une large communauté autour de l’événement. Dans certains musées, les visiteurs pourront aussi partager leur Nuit et interagir en direct autour de l’évènement, via des écrans ou des dispositifs d’accueil incitant les visiteurs à déposer des Tweets. Cette opération trouve un écho supplémentaire grâce au soutien de l’émission D’Art d’Art et France Télévisions ainsi que le programme OTTO et Paris Première.

Cherchetomdanslanuit.fr

Cette année, à travers une grande opération transmédia, la Nuit européenne des musées propose une plongée ludique et innovante dans les collections muséales. Intitulée Cherche Tom dans la Nuit, il s’agit d’un jeu d’énigmes en ligne qui emmènera les internautes de sites en sites et de musées en musées.
L’objectif ? Aider Tom, héros malgré-­ lui perdu dans le temps, à revenir en 2011. Pour le secourir, un seul moyen : résoudre les énigmes qu’il fait parvenir à son ami Julien. Astuce, sagacité et persévérance seront nécessaires pour percer chacun de ses mystères.
Une belle opération mise en place avec l’aide des musées qui s’achèvera le soir même de la Nuit européenne des musées ou la solution de la dernière énigme se trouvera directement dans tous les musées participants au jeu Cherchetomdanslanuit.fr

La Nuit européenne des musées mobile

Cette année, la Nuit européenne des musées sera mobile à travers une application offrant le programme des musées participants, une recherche géolocalisée, les horaires des différentes animations prévues à travers la France ainsi que la possibilité de participer à la Nuit Tweete en direct de son mobile.

> Rendez-vous sur www.nuitdesmusees.culture.fr
La Nuit européenne des musées est organisée par le ministère de la Culture et de la Communication, direction générale des patrimoines en liaison, pour la France, avec les directions régionales des affaires culturelles (DRAC) et avec le concours de l’Etablissement public de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elys2es (Rmn-GP).
Cet événement bénéficie du soutien financier de la Banque Neuflize OBC et de Neuflize Vie, du partenariat de la RATP et de la ville de Paris et de l’active participation de Métro, Radio France, TV5 Monde et France Télévisions.
>www.culture.gouv.fr