Microphotographies, tout un monde dans l’invisible

   

Bienvenue dans un monde ou tout est beau, toujours beau: le monde des « microcristallisations ». Pour être emporté dans un tourbillon de couleurs et de paysages insensés, il vous faut un microscope, un bon appareil photo et quelques ingrédients. Nous vous proposons le voyage dans cet article…

Les photographies que vous découvrez ici sont obtenues à partir de microcristallisations observées en lumière polarisée.

Elles ont été prises grâce à un appareil photo qui s’adapte sur le tube porte oculaire d’un microscope.
Les substances douées de propriétés polarisantes sont nombreuses.
C’est dans la cuisine, dans l’armoire à pharmacie ou chez le droguiste que l’on peut se procurer la matière première.
Citons en vrac le saccharose (sucre), l’acide acétylsalicylique (aspirine), l’acide ascorbique (vitamine c), le bicarbonate de sodium, l’acide tartrique, l’acide citrique, la vanilline, le menthol…

Les images obtenues dépendent de la substance utilisée et des conditions expérimentales: concentration de la solution, nature du lovant (eau-alcool), vitesse d’évaporation, température.

L’on dissout tout d’abord la substance choisie dans dans de l’eau ou de l’alcool puis l’on dépose une goutte de la solution sur une petite lame de verre.
En s’évaporant, le le liquide laisse paraître des petites tâches ‘un blanc laiteux qui signifient que des cristaux se forment.
Le phénomène de cristallisation gagne de proche en proche toute la préparation; la formation des cristaux peut être observée au microscope.
Et ce sont justement ces cristaux qui vont être photographiés.

Afin de pouvoir découvrir ces paysages de l’invisible, une lumière polarisante est indispensable.

Deux filtres dits « polarisants » sont donc placés, l’un sous la préparation microscopique fait office de polariseur et l’autre, placé sur l’oculaire du microscope fait office « d’analyseur ».
Il faut bien sur qu’ils soient placés sur le trajet des rayons lumineux.
C’est grâce à cette lumière « polarisée » quelles couleurs des cristaux vont apparaître.
C’est ainsi qu’en déplaçant lentement la préparation sous l’objectif du microscope des paysages somptueux vont apparaître,
Seul l’aspect graphique ayant été retenu, il ne s’agit donc pas de documents à caractère scientifique

La richesse de l’univers flamboyant des microcristallisations semble inépuisable.
A partir d’un seul corps chimique, la variété des microcristaux est déjà infinie.
Il est à noter que les cristaux sont de toute petite taille, de 0,1 à 3 mm environ.
Rosaces, reliefs vertigineux, sphères, plumes, draperies, l’imagination de l’observateur se perd devant ce foisonnement de formes.
Le chatoiement irisé des couleurs, leur mélange tour à tour nuancé et heurté font pénétrer dans le monde du rêve et de la féerie.

L’internaute intéressé pourra consulter avec profit le livre de Claude Nuridsany « voir l’invisible à travers le microscope » aux éditions Hachette, d’ou ces explications sont partiellement extraites.
L’ouvrage date de 1978 mais vous devriez pouvoir le trouver sur le web.

L’auteur de ces photographies, Georges Boutet, artiste talentueux de l’image, nous livrait en 2011 ce que lui inspiraient ces visions au microscope…

Emporté dans un rêve, je me suis perdu dans l’espace et dans le temps.
Le voyage m’a entraîné dans l’immensité d’un univers.
Une étrange lueur m’a attiré jusque la.
Je me suis égaré, errant sur des terres ignorées.
J’ai découvert des cimes inaccessibles, survolé ds profondeurs vertigineuses.
Dans cette nature inconnue, je me suis laissé bercer par la musique de ces paysages insolites aux vibrantes couleurs.

D’étranges messages sont apparus, se trouvaient-ils la par hasard ?.
Et ces silhouettes, un air de déjà vu ?.
Il y avait là, sans aucun doute, un monde organisé.
Epié par des yeux aussi interrogateurs que les miens, j’espérais parler, parler sans les mots, figé par ce fabuleux spectacle;
Soudain, j’ai été aspiré vers le chemin du retour, était-ce vraiment un rêve….
Ce monde de richesse et de différence est peut-être quelque part dans ce vaste univers…